Ecriture thérapeutique : 4 méthodes pour écrire de façon authentique 

Avez-vous déjà ressenti le besoin de vous exprimer librement, sans jugement ni pression sociale ? 

Je parie que oui. On vit dans un monde saturé d’injonctions paradoxales et de faux-semblants. 

Les réseaux sociaux ont même créé, en parallèle de nos vies authentiques, une sorte de vitrine où chacun·e essaie de se mettre en valeur. On surveille chaque mot de nos discours. On se compare, on s’envie, on s’en veut de ne pas être à la hauteur. De ne pas atteindre à la perfection. 

L’écriture thérapeutique, que je préfère appeler écriture introspective, est un outil à la fois simple et puissant pour se reconnecter à soi-même. 

Vous avez d’ailleurs sans doute déjà entendu parler de l’écriture thérapeutique, de son potentiel, mais vous vous demandez peut-être par où commencer. Dans cet article, je vous propose de plonger dans les aspects concrets de l’écriture thérapeutique, en vous montrant comment vous pouvez l’intégrer a votre vie.


L’écriture “thérapeutique” : une pratique accessible à tous·tes

L’écriture thérapeutique, également connue sous le nom de thérapie par l’écriture ou écriture introspective, est une méthode puissante pour explorer vos pensées et vos émotions, en vous donnant un espace où personne ne vous jugera.

Bonne nouvelle : tout le monde peut la pratiquer, peu importe votre formation académique, votre âge ou votre expérience en écriture. 

L’objectif ici, ce n’est pas de produire un texte qui a des qualités littéraires, c’est de se connecter (ou reconnecter) à soi. 

Le choix du support d’écriture : faites au plus simple

Ne vous prenez pas trop la tête sur le support d’écriture.

Choisissez le support qui est le plus simple pour vous, celui qui facilite l’écriture, celui qui se fait oublier. Que ce soit sur papier, sur votre ordinateur ou même sur votre téléphone, l’essentiel est de vous sentir à l’aise. L’important, c’est le processus, pas l’outil.

L’authenticité avant tout

Ce qui rend l’écriture introspective si puissante, c’est la possibilité de s’exprimer sans artifice ni faux-semblants. Vous n’avez pas à donner une belle image de vous-même, à impressionner qui que ce soit. Paradoxalement, ce n’est pas aussi facile que ça en a l’air ! Souvent, on galère à écrire vraiment pour soi-même, en toute honnêteté. 

Un petit conseil : gardez vos textes bien cachés pour vous permettre de vous sentir en sécurité. L’écriture introspective se pratique en toute intimité.

4 méthodes simples pour explorer l’écriture introspective

Méthode 1 : l’écriture libératrice

L’écriture libératrice consiste à écrire sans jugement ni censure. Vous pouvez commencer par une question simple : “Qu’est-ce que je ressens en ce moment ?” Laissez vos pensées couler sans chercher à les structurer. L’objectif est de laisser émerger vos émotions et vos pensées de manière brute. Vous serez surpris·e de ce que vous découvrirez lorsque vous vous permettrez d’être complètement honnête avec vous-même.

James Pennebaker, l’un des principaux chercheurs en matière d’écriture introspective, a mené des études qui montrent que cette forme d’écriture peut avoir un impact positif sur la santé mentale. Il a constaté que l’expression émotionnelle non censurée peut aider les individus à faire face au stress et à réduire l’anxiété.

Pour mettre en pratique cette méthode, trouvez un endroit tranquille, prenez un stylo et un cahier, ou ouvrez un document vierge sur votre ordinateur, et laissez vos pensées couler librement. Ne vous préoccupez pas de la grammaire, de la syntaxe ou de la cohérence. Laissez simplement vos émotions et vos pensées s’exprimer.

Méthode 2 : l’écriture réflexive

L’écriture réflexive consiste à examiner des expériences passées et à réfléchir à leurs implications sur votre vie actuelle. Vous pouvez vous poser des questions telles que : “Quels événements de mon passé ont eu un impact sur ma personnalité actuelle ?” ou “Comment puis-je utiliser ces expériences pour grandir ?” Cette méthode vous permet d’explorer votre histoire personnelle et d’en tirer des leçons pour l’avenir.

James Pennebaker a également mené des recherches dans ce domaine, montrant comment l’écriture réflexive peut aider les individus à donner un sens à leur passé et à leur expérience. Cela peut favoriser la résilience et la compréhension de soi.

Pour mettre en pratique cette méthode, prenez le temps de réfléchir à des moments clés de votre vie, des expériences marquantes, ou des relations importantes. Écrivez sur ces sujets en détail. Explorez vos émotions, vos réflexions, et la manière dont ces événements ont influencé votre parcours. En réfléchissant sur votre passé, vous pouvez mieux comprendre le présent et envisager l’avenir avec une perspective plus claire.

Attention, ne pratiquez pas cette méthode à propos d’événements qui sont encore très récents. Si vous êtes encore bouleversée par un déménagement, une rupture… ce n’est pas le bon moment pour écrire sur ce sujet. Attendez un peu, l’écriture introspective sera la pour vous quand ca ira mieux. 

Méthode 3 : l’écriture créative

L’écriture créative vous invite à laisser libre cours à votre imagination. Écrivez une histoire, un poème, ou même un dialogue entre des personnages. Laissez votre créativité s’exprimer sans contraintes. Cette méthode peut être particulièrement thérapeutique, car elle vous permet de vous échapper de la réalité et d’explorer des mondes imaginaires.

Bien que l’écriture créative puisse sembler moins introspective que les autres méthodes, elle peut vous aider à vous connecter à des aspects de vous-même que vous ne découvririez peut-être pas autrement. En donnant libre cours à votre créativité, vous pouvez explorer des émotions, des désirs, et des perspectives qui sont uniques à votre monde intérieur. Le détour par la métaphore et la fantaisie est souvent libérateur, je le constate régulièrement pendant les ateliers d’écriture. 

James Pennebaker (toujours lui !!) a exploré l’impact de l’écriture créative sur l’expression émotionnelle et la créativité. Ses travaux montrent que l’écriture créative peut aider à libérer des émotions refoulées et à stimuler la pensée créative.

Pour pratiquer cette méthode, trouvez un moment tranquille où vous vous sentez inspiré(e). Laissez votre imagination vagabonder et écrivez ce qui vous vient à l’esprit. Ne vous censurez pas, et n’ayez pas peur d’explorer des terrains inconnus. L’écriture créative peut être un moyen ludique d’aller dans des thématiques ou des modes d’expression que vous auriez spontanément évités.

Méthode 4 : l’écriture de gratitudes

L’écriture de gratitudes consiste à écrire chaque jour sur les choses pour lesquelles vous êtes reconnaissant·e. Cette pratique simple peut vous aider à cultiver les petites joies du quotidien et à vous concentrer sur les aspects positifs de votre vie. C’est particulièrement utile si vous souffrez de ruminations anxieuses et que vous avez besoin de casser ces “boucles”. Commencez par écrire trois choses pour lesquelles vous êtes reconnaissant·e chaque jour. C’est tout simple, mais ça marche !

Pour pratiquer cette méthode, prenez quelques minutes chaque jour pour réfléchir aux aspects positifs de votre vie. Que ce soit la beauté de la nature, le soutien de vos proches, ou même les minuscules joies du quotidien comme manger une glace, écrivez à ce sujet. L’acte d’écrire rendra votre joie plus tangible. C’est très chouette de se relire aussi !

Les amorces d’écriture sont vos alliées

Pour éviter de vous sentir bloqué(e) lors de l’écriture, utilisez des amorces d’écriture, également appelées invites. Ces questions vous donneront un point de départ et elles orienteront votre séance d’écriture. Par exemple, vous pouvez répondre aux questions suivantes :”Décrivez un moment où vous avez ressenti une grande joie” ou “Quelles sont vos plus grandes peurs ?”.

Je propose des programmes d’écriture gratuits, comme celui-ci.


En pratiquant l’écriture thérapeutique avec authenticité et régularité, vous ouvrirez la porte à une meilleure connaissance de vous-même.

Bonne écriture.

Puisque l’écriture introspective vous intéresse…

Avez-vous déjà téléchargé les 17 exercices gratuits accessibles aux débutants ?

Ces invites d’écriture sont gratuites. Elles font appel aux 4 principales méthodes de l’écriture thérapeutique : l’écriture libératrice, l’écriture réflexive, l’écriture créative et l’écriture positive.

17 exercices d'écriture thérapeutique gratuits

Attention. L’écriture introspective, comme toute pratique liée à la santé mentale, ne doit pas être prise à la légère.

Elle n’est pas adaptée à tout le monde :

  • Si vous présentez des symptômes psychotiques, l’écriture introspective est à proscrire. Il semblerait qu’elle puisse entraîner une décompensation rendant plus difficile la maîtrise des symptômes. Je préfère vous le dire tout de suite, même si je comprends que ce soit décevant. 
  • De même, si vous êtes actuellement très fragile, que vous ressentez une grande détresse psychologique, que vous avez des idées noires, l’écriture introspective n’est pas recommandée.

Autres posts RÉCENTS

Journaling : le guide complet pour débuter et progresser (avec PDF)

Avez-vous déjà essayé d'écrire pour mettre vos idées au clair ou vous délester d'une émotion difficile ? En ce qui me concerne, je pratique l’écriture introspective et le "journaling" depuis près de 25 ans. J’ai possédé un grand nombre de carnets différents, mais il y...

Tenir un journal intime est-il un acte féministe ?

En ce moment, j’ai deux lectures en cours. En apparence, ces livres n’ont presque rien de commun. D’un côté, The New Diary, de Tristine Rainer (éd. Tarcher Penguin, 2004).De l’autre, Vivre une vie féministe, de Sarah Ahmed (éd. Hors d'Atteinte, 2024).  Vivre une...

0 Comments

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *